Sandra Wyckaert Vichard
Antoine Delorme
Chiropracteurs à Dunkerque

LES SYMPTÔMES ET DOULEURS TRAITÉS PAR LA CHIROPRAXIE

Les symptômes traités par la chiropraxie

INDICATIONS DE LA CHIROPRAXIE

La chiropraxie, une efficacité prouvée sur les problèmes de dos… et bien plus

La chiropraxie est préconisée dans le traitement et la prévention de nombreux troubles fonctionnels ou pathologiques de l’appareil locomoteur. Les effets thérapeutiques de la chiropraxie sont validés scientifiquement pour les indications suivantes :

  • Cervicalgies mécaniques
  • Lombalgies mécaniques (douleurs dans le bas du dos) / Lumbagos
  • Sciatiques (faces arrières des cuisses) et cruralgies (faces avant des cuisses)
  • Torticolis
  • Dorsalgies musculaires et mécaniques (douleurs entre les omoplates)
  • Dysfonctionnement du bassin
  • Névralgies Intercostales
  • Névralgies cervico-brachiales (douleurs cervicales irradiant dans un bras)
  • Scolioses
  • Certaines douleurs du coccyx
  • Céphalées (maux de tête) d’origine cervicale
  • Douleurs projetées de la face d’origine cervicale
  • Vertiges (en particulier dans les suites de coup du lapin)
  • Syndromes douloureux de la mâchoire
  • Épaule, coude douloureux
  • Hanche, genoux, chevilles douloureux
  • Syndromes du canal carpien
  • ...

Une efficacité rapportée par les patients sur de nombreux troubles viscéraux

L’amélioration de troubles fonctionnels viscéraux après prise en charge chiropratique est rapportée par de nombreux patients (par exemple une modification du transit intestinal, une sensation d’amélioration respiratoire, une modification du cycle menstruel, une amélioration des coliques infantiles, etc.).
Néanmoins ces améliorations ne sont pas systématiques et l’état actuel des connaissances scientifiques ne le reflète pas encore.

Les différents types de cervicalgies

On retrouve plusieurs causes fréquentes entraînant des douleurs au niveau du cou, qui peuvent rapidement être soulagées :

>   l’arthrose : c’est une maladie dégénérative articulaire qui se caractérise par une érosion du cartilage et la production de tissu osseux supplémentaire : les becs de perroquet.

  La névralgie cervico-brachiale (NCB) : ce sont des douleurs qui naissent au niveau du cou, qui se projettent le long du bras et peuvent descendre jusqu’aux doigts.  Cela correspond au « pincement » d’un nerf au niveau du cou. Cela est dû le plus souvent à une hernie discale.

>   Le torticolis : est une très forte contracture musculaire qui empêche tout mouvement de la tête.

  Le coup du lapin : entraîne un étirement des ligaments du cou ; on parle alors d’entorse cervicale ; 95% des victimes d’un accident de la route souffrent des conséquences d’un coup du lapin.

>   Le syndrome de la traversée cervico-thoraco-brachiale (également appelé TOS) : correspond à une compression des vaisseaux et des nerfs destinés aux bras. Cela entraîne une sensation de lourdeur et de fatigue dans le bras.

Les lombalgies

  • Les douleurs du bas du dos affectent une grande partie de la population française et peuvent s’avérer très invalidantes. Certaines personnes ne savent pas comment traiter efficacement leur lombalgie ou douleur lombaire. En effet, pour ce type de douleur, les médicaments sont souvent insuffisants car il ne font que soulager les symptômes mais ne traitent pas la cause..
  • Pour ce type de maux, la chiropraxie est la solution idéale dans de nombreux cas. Le chiropracteur sera le plus à même de savoir si il peut vous soulager ou non.
  • Différentes lésions squelettiques ou musculaires peuvent être responsables de douleurs lombaires. C’est en fonction de ces lésions que le chiropraticien élaborera son plan de traitement.

La sciatique et la cruralgie

Il s’agit d’une compression du nerf sciatique, le plus souvent due à une hernie discale lombaire. Cela entraine une douleur derrière la jambe. La douleur peut descendre jusqu’au pied. Cette douleur est très intense et invalidante.

La cruralgie est une douleur similaire sauf qu’elle se traduit par une douleur sur le devant de la jambe.

Maux de tête

  • De nombreuses études et témoignages démontrent que les soins chiropratiques diminuent l’intensité et la fréquence des ces maux de tête.

 

  • Les céphalées de tension sont la première cause de céphalées chroniques non migraineuse. Elles sont dues à des tensions musculaires majoritairement des muscles sous occipitaux. Ces céphalées « en casque » donnent une impression de serrement ou de pression sur les tempes. Elles sont généralement absentes la nuit.

 

  • Il existe un autres type de céphalée qui se rapproche des céphalées de tension: les céphalées cervicogéniques. il s’agit de céphalées dues à un blocage d’une ou plusieurs vertèbres au niveau du cou. Ce type de céphalée répondra bien au traitement chiropratique.

Troubles du sommeil

en construction

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.